Télécharger le document PDF 

Cambridge University Botanic Garden 

Que faire en hiver dans un jardin ? Pas grand-chose, penserez-vous, à part l’admirer ou le regretter, peut-être à tort ? Eh bien! justement ce mois-ci, je vous propose d’aller admirer un autre jardin que le vôtre...

Sa création remonte au XIXème siècle, mais à la fin des années 70, deux paysagistes relevèrent le défi d’y créer un remarquable « jardin d’hiver » au sens littéral du terme, dont la structure se révèle brillamment à la chute des feuilles, quitte à être sublimée par le givre ou la brume des frimas matinaux.

La réalisation d’un « winter garden » est entièrement tournée vers les couleurs et les odeurs. Peu de fleurs bien sûr, mais la magie des écorces décoratives qui vont du blanc pur au brun en passant par le rouge intense et le jaune éclatant. Vous découvrirez le rouge framboise du Cornus alba ‘Sibirica’, l’acajou de l’Acer griseum ou le blanc du Rubus biflorus. Les textures des feuillages sont également à l’honneur et toute leur palette de verts apporte des variations inattendues pour cette période de l’année.

Laissez-vous guider au fil des allées pour vous laisser éblouir de toutes ses richesses horticoles. Cherchez le Chimonanthus preacox, c’est une des perles de ce jardin. Voici quelques indices : il a des fleurs pendantes très parfumées, jaune soufre, tachées de pourpre sur les branches nues. Promenez-vous « le nez en l’air », vous le croiserez forcément.

L’hiver est une saison de lumière et de contraste. Le moindre rayon de soleil, toujours bas, quelquefois rasant, met en valeur des couleurs hivernales denses et contrastées. Les saules, les cornouillers, les hamamélis, les chèvrefeuilles odorants sauront vous séduire.

Visiter un jardin est une bonne source d’inspiration. Peut-être des idées à prendre ?

Votre jardin vous semble un peu « tristounet » en hiver ? Apportons- lui un peu de couleur et de senteur avec un Sarcococca confusa par exemple (fleurs blanches et parfumées), il tranchera nettement sur la grisaille ambiante et magnifiera le moindre rayon de soleil venant caresser nos jardins londoniens. Ou encore, trouvons le point qui conserve quelques rayons de soleil au beau milieu de l’hiver et plantons-y un érable à écorce de papier, dont la couleur mordorée vous enchantera.

Isabelle Erulin

Garden consulting et coaching

www.les-pouces-verts.com