Télécharger le document PDF 

Le perce-neige

première fleur de l'année 

L’hirondelle ne fait pas le printemps, mais le (ou la) perce-neige, plante à la floraison précoce, en annonce les prémices. Se frayant un chemin à travers la neige, ses délicates fleurs blanches en clochettes à la douce odeur de miel apportent une touche de gaieté au jardin pendant les grises journées d’hiver.

Comme la plupart des plantes à floraison précoce, ces fleurs offrent aux abeilles une source de nourriture pendant l’hiver qui leur permet de relancer le couvain au début du printemps. Le perce-neige est en effet une plante mellifère, c’est-à-dire dont les fleurs produisent du nectar, même si les quantités de nectar et de pollen produites sont relativement faibles.

Les perce-neige, dont l’espèce la plus fréquente est Galanthus nivalis, se déclinent en de nombreuses variétés – plus
de 500 - parfois à fleurs doubles et pouvant présenter des marques vertes ou jaunes sur les pétales.

Le perce-neige est connu pour sa teneur en alcaloïdes. Il est donc médicinal et toxique à la fois, selon son utilisation. Attention, l’ingestion du bulbe peut induire à des vomissements continus et des diarrhées graves.

Le perce-neige ne demande que très peu d’entretien et convient parfaitement aux jardiniers débutants. La plantation s'effectue en automne pour une floraison de janvier à mars selon les variétés. Ne tardez jamais à planter les bulbes une fois achetés car ils ont tendance à se dessécher très rapidement. Installez-les à 5 cm de profondeur et en les espaçant de 5 à 10 cm selon l'effet souhaité.

La petite taille du perce-neige vous permettra de l’installer sur une pelouse, où il se naturalise facilement. Plantez-le en touffes pour renforcer son effet. En bordure, ses fleurs délicates souligneront parfaitement une allée ou les courbes d'un massif. Ils peuvent être plantés en compagnie de vivaces au feuillage coloré comme les heuchères, qui requièrent les mêmes conditions de culture. Le perce-neige se plaît aussi en rocaille ombragée, ou en sous-bois, il est d'ailleurs idéal pour décorer le pied d'une haie d'arbustes.

Si vous n'avez pas la chance de posséder un jardin, sa culture est aussi possible en compositions dans les jardinières ou pour agrémenter vos potées, créant ainsi la surprise lors de sa floraison. Vous pourrez alors l'associer à des pensées dont il fera ressortir les couleurs chatoyantes, ou à d'autres bulbes printaniers afin d'échelonner les floraisons.

Le perce-neige s’épanouit sur un sol bien drainé, frais et riche en humus. Une exposition semi-ombragée est nécessaire au bon épanouissement de la plante. N’hésitez pas à mettre plusieurs dizaines de bulbes au même endroit pour créer un effet de masse. Astuce : évitez d'ajouter du compost ou du fumier lors de la plantation, le bulbe risquerait de pourrir.

Pour permettre une régénération parfaite du bulbe à la fin de la floraison, les feuilles ne doivent pas être coupées avant d’avoir pris une teinte jaunâtre. Les perce-neige fleuriront plusieurs années de suite si vous n’y touchez pas, à condition de ne pas trop souffrir de la sécheresse l’été.

Si vous n’êtes toujours pas convaincus, allez faire un tour au Chelsea Physic Garden à Chelsea, où les plus beaux snowdrops londoniens commencent tout juste à fleurir !

 Isabelle Erulin 

 Garden Consulting & Coaching

 www.les-pouces-verts.com 

+44 79 3063 9650

  • Quote : Collectionner les perce-neige peut devenir une passion de ce côté-ci de la Manche : les galanthophiles se définissent comme des « enthusiastic collectors of snowdrops » et peuvent aller jusqu’à dépenser £360 pour un simple bulbe !