Lire l'article sur www.lechomagazine.uk

Télécharger le document PDF

Le dahlia roi des jardins d'été

     Une des plantes les plus populaires, le dahlia, est à la fois décoratif et comestible. Il embellit le jardin de ses fleurs aux mille couleurs et aux formes diverses. Idéal en massif pour les grandes variétés, en bordure pour les moyennes ou en pot pour les naines, le dahlia prospère tant au jardin que dans les vases de la maison.

 

Présentation

     Plante à racines tubéreuses, le dahlia fleurit sans discontinuer de juillet à novembre. Sa taille varie de 20 cm à 2 m selon la variété. La palette de coloris est incroyablement large, avec des fleurs simples, semi-doubles ou doubles, dans toutes les couleurs, mis à part le bleu. Elles sont supportées par une tige verte dressée, creuse et ramifiée. 

      Originaire des régions chaudes d'Amérique du sud, le dahlia craint le froid... mais pas tant que ça. Généralement, on déterre les tubercules à l'automne pour les conserver à l'abri du froid en hiver et les replanter au printemps suivant. Cependant, il peut souvent résister à de petites gelées (-5°C, voire -10°C) et rester en terre toute l’année.

     Il apprécie un sol profond, riche en humus, frais et bien drainé. Une exposition à la fois chaude et ensoleillée fait son bonheur. 

 

Conseils d'entretien et de culture

Plantation    

     La plantation en pleine terre s'effectue d’avril à début mai en situation bien ensoleillée et à l’abri du vent pour les variétés les plus hautes. Le tubercule se plante à 5-10 cm de profondeur, en espaçant les pieds de 80 cm à 1 m (40 à 50 cm pour les variétés naines). Il est néanmoins possible de faire démarrer les bulbes dans une serre ou une véranda dès la mi-mars, en les déposant dans de la tourbe humide, ce qui permet de gagner jusqu'à trois semaines de précocité de floraison. 

     Ces plantes étant très gourmandes, incorporez moult fumure et engrais organique. Prévoyez un tuteur solide pour soutenir les variétés les plus hautes. Enfin, si vous le plantez en massif, n’oubliez pas de tenir compte de la taille à maturité des dahlias

     Les tubercules sont sensibles à l'excès d'humidité, qui les fait pourrir. Si votre terre est trop lourde, allégez-la avec du terreau.

 

Entretien

     Si les tubercules ne produisent qu'une seule tige, il sera bon de la pincer pour forcer la ramification. En cas de gel tardif, buttez les jeunes pousses qui émergent pour les protéger : accumulez de la terre tout autour de leur pied pour bien les abriter du froid. 

     Pensez à appliquer un paillis organique, étalé sur sol frais, pour maintenir la fraîcheur et limiter les mauvaises herbes. Nous l'avons déjà dit, ce sont des plantes voraces. De fait, apportez, en plus de la fumure de fond, une rasade d'engrais organique au cours de l'été afin de soutenir la végétation.

     Les arrosages au pied, matin ou soir, devront être très réguliers tout au long de la saison afin de maintenir le sol frais. Ainsi, par temps chaud et sec, prévoyez des arrosages quotidiens (ou optez pour un arrosage goutte à goutte, moins contraignant, très efficace et qui permet d'éviter de mouiller le feuillage : un feuillage mouillé favorise le développement de maladies cryptogamiques). 

     Pour stimuler la floraison, ôtez les fleurs fanées au fur et à mesure pour que les boutons floraux sous-jacents puissent se développer et s'épanouir.

     Tous les 3 ans, en avril, divisez les souches de dahlias puis replantez-les. Cet acte est nécessaire : non seulement il vous permet d’avoir plus de fleurs, mais redonne également de la vigueur à la plante, et vous assure une meilleure floraison l’année suivante.

     Dès que les feuilles commencent à roussir vers novembre, coupez les tiges à 15 cm du sol et rentrez les tubercules à l'abri du gel, dans des caisses, dans un endroit aéré mais pas trop humide, sans oublier de mettre des étiquettes pour les reconnaitre l'année suivante avant de les replanter ! Dans les régions à hiver clément, et en terre bien drainée, laissez les souches en place, éventuellement protégées par un bon matelas de feuilles mortes.

     Si vous les coupez pour les mettre en vase, cueillez-les de préférence au petit matin, quand il fait frais. Les boutons doivent être largement éclatés car sinon, ils ne s’ouvriront pas. Pour faire durer votre bouquet, ajoutez du sucre et coupez le bout des tiges chaque jour. Ainsi, le dahlia resplendira pendant 7 à 10 jours.

 

Multiplication Il existe plusieurs modes de multiplication, à savoir : 

  • La division des tubercules qui s'effectue au printemps. Avant de les mettre en terre, divisez-les avec un couteau bien aiguisé. Chaque nouveau fragment doit conserver deux ou trois bourgeons d’où sortiront les nouvelles pousses.

  • Le bouturage. Dès février, mettez les tubercules en végétation sur un lit de compost légèrement humide et sous abri. Ceux-ci créent des bourgeons que l'on sectionne au-dessous de leur point de naissance pour les repiquer en godets. Lorsque la bouture atteint 10 ou 15 cm, pincez-la et plantez en pleine terre fin mai.

 

Maladies et ravageurs

     Dans de bonnes conditions de culture, les dahlias craignent peu les maladies et les parasites. Un nuisible notoire mais facilement surmontable : la limace ! Placez des pièges à son intention quand les premières pousses du dahlia commencent à sortir, sans cela elles risquent d’être dévorées.

     Les perce-oreilles s'attaquent parfois aux pétales des fleurs sans nuire pour autant à la santé des plantes. Ils seront surtout un problème en fleurs à couper car vous les rapporterez dans votre maison. Disposez éventuellement des pièges composés d'un pot de terre garni de paille et fixés en haut d'un piquet, à proximité des fleurs.

     Les feuilles de vos dahlias sont déformées et recouvertes d'une pellicule blanche ? C’est qu’ils souffrent de l'oïdium, un champignon qui se manifeste en été quand il fait chaud et humide. Vous pouvez soigner votre dahlia en pulvérisant un fongicide. 

     En situation trop sèche, les pucerons peuvent attaquer les tiges et le feuillage qui se déforment. Pour les chasser, douchez le feuillage avec une solution de savon noir (1 cuillère à soupe dans un litre d'eau environ).

Espèces et variétés de dahlia

     On compte une quarantaine d'espèces de dahlias et plus de 20.000 cultivars que l'on classe en groupes en fonction de la forme des fleurs : le dahlia cactus aux grosses fleurs aux pétales enroulés et hérissés, le dahlia pompon, aux fleurs formant une boule en nid d'abeille, le dahlia simple, aux grosses fleurs plates, le dahlia semi-cactus, à fleur de pivoine, à fleur d'orchidée etc.… et de nouvelles variétés qui arrivent chaque année sur le marché. En employant diverses variétés, vous donnerez vie et corps aux massifs et mixed-borders plusieurs mois durant.

     Un de mes préférés est le Dahlia ‘Bishop of Llandaff’, dont les belles fleurs semi doubles vermillon et le feuillage sombre sont très décoratifs.

 

Isabelle Erulin

www.les-pouces-verts.com

Le saviez-vous ? 

     Le dahlia est originaire du Mexique. Il fait son apparition en Europe à la fin du 18ème siècle, et doit son nom à Andreas Dahl, botaniste suédois. A l’origine, il était cultivé comme une plante alimentaire, car son tubercule est comestible. Cuites à l’eau, ses racines tubéreuses ont un goût proche de l’artichaut.